AccueilChirurgie esthétique en Tunisie L’anesthésie en chirurgie esthétique

L’anesthésie en chirurgie esthétique

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

 

Selon l’intervention chirurgicale ou l’acte de médecine esthétique envisagé, voici un petit résumé des techniques d’anesthésie ou d’hypnose utilisables, résumé qui vous permettra de mieux participer au choix de votre “anesthésie sur mesure” lors de la consultation d’anesthésie.

– Anesthésie pour une liposculptures (lipoaspirations, liposuccions,…)

L’anesthésie locale pure ne se conçoit que pour des patients capables de le supporter et des lipoaspirations limitées (une seule zone, quantité aspirée limitée).

Dans tous les autres cas, une anesthésie est largement souhaitable, tant pour des raisons de confort que de sécurité.
L’anesthésie générale légère (avec masque laryngé) est possible mais peu adaptée et contraignante.

La Rachianesthésie Sélective Ambulatoire* est de loin la technique la mieux adaptée et la plus confortable (cf : Rachianesthésie Sélective Ambulatoire et liposculpture).

Les suites sont peu douloureuses et ne nécessitent que très rarement le recours à l’hypnose postopératoire.
(Interventions le plus souvent réalisées en ambulatoire)

– Anesthésiste pour augmentations par prothèses mammaires (implants mammaires)

La seule technique d’anesthésie adaptée à l’augmentation mammaire par implant est l’anesthésie générale légère (avec masque laryngé).
Par contre, l’hypnose postopératoire est d’un intérêt majeur dans la prévention de la douleur (Interventions réalisées en ambulatoire).

 Anesthésiste  pour réductions mammaires

Comme pour les poses de prothèses mammaires, ces interventions nécessitent une anesthésie générale légère (avec masque laryngé) et peuvent être suivies d’une hypnose postopératoire.
(la plastie de réduction des seins nécessitant le plus souvent une nuit d’hospitalisation).

–  Anesthésiste pour rhinoplasties

Les interventions ne portant que sur la pointe du nez peuvent être réalisées sous anesthésie vigile (NLA) ou sous hypnose, associée à une anesthésie locale.
Les autres interventions nécessitent une anesthésie légère (avec masque laryngé).
Les suites n’étant que peu ou pas douloureuses, une hypnose postopératoire n’est en général pas nécessaire.
(Interventions réalisées en ambulatoire)

–  Anesthésiste  pour blépharoplasties (chirurgie des paupières)

La chirurgie des paupières supérieures peut s’effectuer sous anesthésie locale pure, ou sous anesthésie vigile (NLA) ou hypnose associée à cette anesthésie locale.
La chirurgie des paupières inférieures peut se faire sous anesthésie légère ou sous hypnose.
Les suites opératoires ne sont jamais douloureuses.
(Interventions réalisées en ambulatoire)

 Anesthésiste  pour liftings du visage

Selon le type de lifting du visage, tout est possible, de l’anesthésie vigile (NLA) à l’anesthésie légère (avec ou sans masque laryngé) et à l’hypnose, dont c’est l’une des principales indications en esthétique (cf : hypnose et lifting cervico-facial).
(Interventions réalisées en ambulatoire)

 

Et la qualité du réveil ?

Le meilleur moyen d’éviter les désagréments du réveil consiste bien sur à éviter, quand cela est possible, l’anesthésie générale (Rachianesthésie Sélective Ambulatoire* pour les liposculptures et hypnose pour les liftings).

Ceci dit, comme en esthétique on ne touche pas au tube digestif, la qualité de votre réveil dépend essentiellement de ce que l’anesthésiste “met dans la seringue” et très peu de votre sensibilité naturelle.

Les produits dont nous disposons aujourd’hui permettent tout à fait, car c’est important, de vous “fabriquer” des réveils calmes et confortables, sans douleur, ni nausées, ni vomissements.

Et la douleur post-opératoire ?

La prise en charge de la douleur commence dès la consultation d’anesthésie par le contact, le dialogue, l’explication.

C’est la raison pour laquelle il faut toujours demander à voir personnellement, en consultation d’anesthésie, le médecin anesthésiste qui s’occupera de vous au bloc opératoire, afin qu’il vous connaisse (vous, pas votre dossier…) et que, ce qui est tout aussi important, vous le connaissiez (cf : Hypnose, prothèses mammaires et douleur post-opératoire).

Ensuite, le protocole d’anesthésie choisi lors de cette consultation et sa réalisation ont leur importance.

Dans une anesthésie générale, par exemple, il y a deux produits majeurs : celui qui fait dormir et celui qui empêche d’avoir mal.anesthésie chirurgie esthetique
A la fin de l’intervention, il suffit d’arrêter d’abord celui qui fait dormir.

Ainsi vous vous réveillez non pas parce que vous avez mal mais simplement parce que vous ne dormez plus. Le réveil est donc calme, confortable et l’éventuelle douleur post-opératoire à distance beaucoup plus facile à maîtriser.

Dans une Rachianesthésie Sélective Ambulatoire* pour liposculpture, l’un des constituants du mélange injecté a une action anti-douleur durant de 6 à 8 heures. Cela permet de neutraliser totalement la période classiquement douloureuse, 3 à 4 heures après l’intervention.

Enfin, concernant la douleur à distance (c’est à dire les jours suivants), dans tous les cas où il ne s’agit pas que d’une douleur légère aisément et confortablement contrôlable par les traitements antalgiques médicamenteux classiques, l’hypnose post-opératoire a un rôle majeur.

Effectuée quelques heures après l’intervention, l’hypnose permet en effet de transformer la douleur en simple sensation tout à fait supportable. Son effet dure en général de 48 à 72 heures, ce qui correspond à la durée habituelle de la douleur post-opératoire en chirurgie esthétique.

La période post-opératoire devient alors infiniment plus confortable.

Toutes les informations présentées dans cet article sont à titre indicatif et seul l’anesthésiste est capable de déterminer la meilleur méthode d’anesthésie à utiliser pour votre chirurgie esthétique en Tunisie.