Accueil / chirurgie esthetique visage / Les chirurgie de rajeunissement du visage
5 juin, 2016

Les chirurgie de rajeunissement du visage

Posted in : chirurgie esthetique visage on by : Espoir clinique

Dans l’article précédent nous avons évoqué les chirurgies d’embellissement du visage, aujourd’hui nous vous présentons les chirurgies de rajeunissement :

Blépharoplastie

Blépharoplastie (ou chirurgie des paupières) : elle s’adresse soit aux paupières supérieures lorsque l’excès cutané est important. L’intervention réalise une résection de l’excédent cutané et, en général, aussi des petits excès graisseux qui peuvent apparaîtrent en dedans ou/et au milieu de la paupière.
Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale potentialisée. Elle laisse une cicatrice placée dans le sillon orbito palpébral (dans un pli naturel).Les fils sont retirés entre cinq et sept jours ; l’intervention n’est pas douloureuse mais gênante socialement du fait d’œdème et d’ecchymoses.

Quant aux paupières inférieures, selon qu’il s’agit d’un simple excès graisseux : blépharoplastie inférieure endo-conjonctivale, ne retirant que la graisse sans cicatrice extérieure visible, ou d’excès cutanéo-graisseux avec poches nécessitant, à ce moment en plus de la résection graisseuse, une remise en tension de la peau, soit par utilisation de laser de resurfacage, soit par une résection de l’excès par une incision infra sourcilière permettant de traiter cet excès.

Cette intervention de chirurgie plastique est réalisée dans les mêmes circonstances que les paupières supérieures et présente des suites parallèles. Les paupières supérieures et inférieures peuvent, évidemment, être traitées dans un même temps.

Le lifting facial

Face-lifting : le terme lift veut dire monter dans la langue anglo-saxonne, ce qui explique qu’il y ait différents types de lifting.

Le lifting temporal afin d’ouvrir un peu l’angle externe de l’œil ou model lift qui est un liftinfg superficiel effectué sous anesthésie locale potentialisée avec une incision cachée dans les cheveux.

Le face lift permettant de traiter non seulement cette aire temporale mais la chute de la joue au niveau de la bas-joue et le cou est, maintenant, effectuée sous anesthésie locale potentialisée, nécessitant une hospitalisation d’une seule journée, les pansements étant retirés le lendemain.
Cette intervention est plutôt moins visible sur le plan social que les blépharoplasties (ou chirurgie des paupières), il n’y a pas de douleurs franches mais un inconfort pendant les trois ou quatre premières nuits.

Un drainage lymphatique post-opératoire précoce peut aider grandement la guérison ; quant à l’évolution définitive de la cicatrisation, elle dépend des types cutané et sera appréciée lors de la consultation pré-opératoire par le chirurgien.

Ces interventions devraient être, bien entendu, associées à des resurfacages ; en particulier du tour de la bouche, à un remplissage de l’orbiculaire permettant de remodeler la lèvre qui s’affine toujours avec l’âge et des injections de toxine botulique permettant de relâcher les muscles du front et du bord de l’œil

chirurgie rajeunissement visage