Accueilchirurgie esthetique mammaire La mammoplastie, pose de prothèses mammaires

La mammoplastie, pose de prothèses mammaires

Posted in : chirurgie esthetique mammaire on by : Espoir clinique

La pose de prothèses mammaires pour augmenter le volume de la poitrine se fait lors d’une hospitalisation de deux jours et sous anesthésie générale. Les implants mammaires sont des enveloppes de silicone élastique. Ces enveloppes sont remplies soit de gel de silicone, naturel au toucher, soit de sérum physiologique, moins naturel au toucher car plus liquide. Le remplissage de gel de silicone se fait antérieurement à la pose, alors que celui de sérum physiologique se fait pendant l’intervention et permet de quantifier le remplissage par rapport à l’effet souhaité. En cas de rupture de la poche, le sérum physiologique ne présente aucun danger. Suite à une polémique concernant les effets du gel silicone si la poche se rompait, la France a préféré en suspendre l’utilisation de mai 1994 à 2001. Aucune découverte inquiétante n’a interdit sa réintroduction sur le marché.

Depuis la fin des années 1990, les implants en gel de silicone ont énormément évolué. La recherche en cette matière a concentré son action sur l’enveloppe elle-même pour la rendre plus solide et plus élastique afin d’éviter toute rupture, ainsi que sur le gel beaucoup moins fluide, pour qu’il ne se répande pas. Depuis 2005 est aussi mis sur le marché le gel aqueux, hydrogel, avec les mêmes propriétés que le sérum physiologique mais plus naturel au toucher. Enfin les implants utilisés actuellement en France sont soumis à des normes et des contrôles très rigoureux : marquage de la communauté européenne et autorisation de l’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, qui sont un gage de fiabilité.

La femme qui choisit la pose de prothèse mammaire peut choisir la future forme de sa poitrine en optant soit pour une prothèse ronde, soit pour une prothèse anatomique ou « goutte d’eau ». L’évolution de la forme de la prothèse anatomique a été étudiée de manière à empêcher la rotation de cette dernière après l’implantation. Une fois posée, ces prothèses seront conservées plusieurs années par la patiente. Cette option de choix de forme et de volume permet à la patiente de trouver la solution la plus harmonieuse avec sa silhouette et la plus approchante de son projet.

Afin de finaliser l’intervention, le chirurgien esthétique aura le choix de poser l’implant sous ou sur le muscle de la poitrine. Il atteindra l’endroit où implanter de trois manières, avec au choix: le pourtour de l’aréole, sous le sein ou dans le creux de l’aisselle. Incontestablement la méthode chirurgicale est la plus performante pour une augmentation mammaire.

pose prothese mammaire