AccueilChirurgie esthétique en Tunisie C’est la science qui le dit : les fesses généreuses et rebondies sont un signe de bonne santé

C’est la science qui le dit : les fesses généreuses et rebondies sont un signe de bonne santé

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

Avoir des fesses cambrées et rebondies, c’est l’assurance d’un pouvoir d’attraction et de séduction hors pair. Mais plus qu’un atout de charme, le postérieur proéminent serait également bon pour la santé. C’est en tout cas ce que la science affirme ! Plusieurs études attribuent aux fesses généreuses des bienfaits insoupçonnés, notamment une moindre prédisposition aux maladies chroniques et une plus grande intelligence.

Les grosses fesses associées à un moindre risque de maladies chroniques

C’est une étude publiée par la revue américaine Cell Metabolism qui le dit : un fessier rebondi est un gage de bonne santé. Ses auteurs ont montré que la graisse stockée au niveau des fesses réduit le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires. En effet, la manière dont la graisse est répartie sur le corps influe sur les complications qui peuvent y être liées. Ainsi, la graisse abdominale serait beaucoup plus dangereuse que la graisse des fesses. Ayant tendance à se dégrader rapidement en réponse aux besoins d’énergie, elle libère dans l’organisme des substances potentiellement nocives. On en cite les cytokines (qui favorisent les inflammations) et certains acides gras qui peuvent nuire au foie et au cœur. En revanche, la graisse emmagasinée dans la région gléto-fémorale (fesses et haut des cuisses) est métaboliquement plus stable. Stockée à plus long terme, elle libère moins de cytokines et plus d’hormones bénéfiques. Pour celles que la nature n’a pas dotées d’un postérieur généreux, la lipostructure fesses peut être un recours possible. Toutefois, étant donné que la graisse injectée proviendra d’une autre partie du corps, on ne sait pas si elle aura les mêmes bienfaits.

Le postérieur bombé de la mère assure une un meilleur développement au bébé

En plus d’être agréables à l’œil, les fesses charnues sont un atout pour la santé de la femme… mais également de son éventuelle progéniture. Une équipe de chercheurs américain s’est penchée sur la question et a abouti à cette conclusion surprenante. Une femme dotée de fesses charnues serait, en théorie, plus apte à engendrer un enfant intelligent. Il s’avère en effet que les tissus graisseux contenus dans les fesses sont riches en acides gras poly-insaturés, indispensables au bon développement cérébral du nouveau-né. Pendant la grossesse et surtout l’allaitement, ces substances nutritives sont acheminées vers le bébé et contribuent à sa bonne croissance.

 

Sur Internet, le règne des fesses rebondies est plus que jamais incontesté. Les courbes sulfureuses sont magnifiées sur les plateformes de partage de photos, où le culte du corps parfait fait des émules. Peu à peu, les voix s’élèvent pour dénoncer ce conditionnement psychologique latent dont les jeunes femmes sont victimes, et qui les pousse parfois à subir une intervention esthétique… Arrêtera-t-on un jour d’inonder la toile de ces clichés sexy et provocants, qui célèbrent à outrance les formes généreuses ? Ce ne sera pas pour demain, mais la tendance finira bien par s’essouffler. En attendant, la suprématie des grosses fesses est bien partie pour durer.