Accueilchirurgie esthetique silhouette Liposuccion pour retirer des masses graisseuses

Liposuccion pour retirer des masses graisseuses

Posted in : chirurgie esthetique silhouette on by : Espoir clinique

La liposuccion est appelée également lipoaspiration, liposculpture ou vibro-liposculpture. C’est une intervention de chirurgie esthétique qui a pour but d’éliminer des excès graisseux déplaisants situés dans différentes zones du corps. Dans le langage médical, ces surplus de graisses sont appelés des lipoméries. L’application la plus répandue de cette opération de chirurgie esthétique concerne ce que l’on appelle la « culotte de cheval ». Mais, la liposuccion peut également être employée sur les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles et les bras. Plus récemment, l’avancée dans ce domaine a permis d’utiliser la liposuccion pour le visage ou le cou dans le cas, par exemple, d’un double menton ou pour améliorer l’ovale du visage. À noter que, chez les femmes, on détecte des lipoméries surtout sur l’abdomen, les hanches, les cuisses ou les genoux, alors que, chez les hommes, c’est essentiellement l’abdomen qui est concerné. De nos jours, l’évolution de la technique de la liposuccion permet de retirer des masses graisseuses considérables. On parle alors de méga liposuccion qui peut atteindre jusqu’à six à sept litres de graisses éliminées.

liposuccion

Retirer des masses graisseuses : l’intervention chirurgicale esthétique

Le patient doit bien réaliser qu’une liposuccion n’est, en aucun cas, un substitut au régime alimentaire. Malgré cette opération de chirurgie esthétique, ce dernier sera indispensable si une surcharge pondérale est établie. Le régime doit intervenir après la liposuccion. Ceci pour deux raisons. La première est que le résultat de l’intervention de chirurgie esthétique, silhouette plus affinée, constituera une excellente motivation pour commencer et poursuivre un régime. Deuxièmement, la disparition de l’excédent de poids favorisera une bonne rétraction de la peau.

La liposuccion est une opération de chirurgie esthétique, initiée par Yves-Gérard Illouz dans les années 1977. Elle consiste, dans un premier temps, à pratiquer de petites incisions, d’une longueur de trois à quatre millimètres, dissimulées dans les plis naturels. Puis, par ces incisions, le praticien fera passer des canules mousses, à l’extrémité arrondie, dont le bout est doté de plusieurs petits trous. Ces canules sont réunies en un circuit fermé à l’intérieur duquel on crée une pression négative, ce qui aura pour but de provoquer l’aspiration des cellules graisseuses. Le praticien pratiquera un mouvement de va-et-vient créant un réseau de tunnels respectant les vaisseaux et les nerfs. Cette opération de chirurgie esthétique sera définitive puisque les cellules graisseuses ne sont pas capables de se renouveler. Ensuite, le praticien apposera des bandes élastiques formant un pansement modelant, qui sera complété d’une gaine de contention élastique. Les incisions seront refermées par des fils résorbables. Suivant la quantité de masse graisseuse à supprimer et le nombre de zones sur lesquelles le chirurgien doit intervenir, la durée d’une liposuccion se situe de vingt minutes à trois heures.

En fonction de l’importance de cette intervention de chirurgie esthétique, l’hospitalisation dans la clinique de chirurgie esthétique durera de quelques heures à deux jours. L’anesthésie dépendra également de ce critère. Le choix pourra se fixer sur une anesthésie locale, vigile ou générale. La décision sera prise lors de l’entretien avec l’anesthésiste qui doit se dérouler au plus tard 48 heures avant l’opération. Le patient ne devra pas absorber de médicaments incluant de l’aspirine pendant dix jours avant l’opération. Selon l’anesthésie définie, le patient devra rester à jeun six heures avant l’opération.

Les premiers aspects du résultat de cette opération de chirurgie esthétique ne seront visibles qu’au bout de trois semaines. En effet, c’est le temps nécessaire à l’œdème post-opératoire pour se résorber. Puis, la peau devra se remodeler sur les nouveaux galbes. Cela prend environ trois à six mois. Le résultat définitif ne pourra donc pas être jugé avant six mois.