fbpx
HomeChirurgie esthétique en Tunisie Laxité vaginale : causes, symptômes et remèdes

Laxité vaginale : causes, symptômes et remèdes

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

Suite à un accouchement naturel, de nombreuses femmes peuvent se plaindre de laxisme vaginal, accusant une diminution du plaisir lors des rapports sexuels tant de leur part que de celle de leur partenaire. Dans de nombreux cas, ce laxisme vaginal s’avère être un problème non transitoire, qui détériore la qualité de vie d’une femme, affectant également le psychisme et le couple.

Quelles sont les causes, les symptômes et les remèdes de la laxité vaginale ? La grossesse, l’accouchement par voie vaginale, surtout si le bébé pèse plus de 4 kg à la naissance, ainsi que le vieillissement physiologique des tissus, peuvent provoquer une laxité vaginale. La plupart des femmes (et leurs partenaires) qualifient ce problème de “vagin élargi”. C’est une condition qui peut créer de nombreux problèmes pour les femmes et, dans la plupart des cas, se produit pendant la ménopause, avec une fréquence de plus de 30% entre 50 et 70 ans.

Qu’est-ce que la laxité vaginale ?

La laxité est définie comme un état de tension des structures vaginales et pelviennes inférieure à la normale, qui, pour diverses raisons, peuvent avoir perdu leur tonicité et leur force. La perte de l’architecture structurelle optimale du vagin, dans l’état connu sous le nom de laxité vaginale, fait que les muscles sont détendus et ont tendance à être atoniques, avec une force et un contrôle réduits.

Le diamètre interne et externe du vagin augmente, et les muscles du périnée, la zone située entre le vagin et l’anus, sont affaiblis et mal soutenus.

Une femme qui se plaint de ce problème souffre également d’un grand malaise social et sexuel, avec une grave rechute dans les relations interpersonnelles et la vie commune. Le laxisme vaginal est un trouble naturel pour lequel il existe un remède et doit donc être traité d’un point de vue strictement médical, mais aussi émotionnel et psychologique.

Causes possibles

La principale cause de laxité vaginale est l’accouchement naturel, ainsi que le vieillissement naturel. Le passage du bébé peut en effet fortement “stresser” les tissus et structures génitales, au point qu’ils ne peuvent retrouver leur élasticité naturelle même plusieurs mois après la naissance.

Cette condition est plus fréquente chez les femmes qui ont eu plus d’un accouchement naturel dans leur vie ou qui ont eu un accouchement naturel à un âge plus avancé. Dans ce dernier cas, en effet, le collagène présent dans les tissus des structures vaginales, étant plus mature, aura plus de mal à se reproduire et à se renouveler, ce qui augmente considérablement le risque de permanence de la relaxation génitale.

Mais le laxisme du vagin peut aussi être favorisé par :

  • Un poids fœtal élevé à la naissance
  • Des changements constants du poids corporel
  • Les changements hormonaux de la ménopause
  • Laxité ligamentaire congénitale
  • Traumatisme obstétrical
  • Toux chronique
  • Hystérectomie

Symptômes les plus fréquents de la laxité vaginale

En présence d’un laxisme des structures vaginales, qu’il soit permanent ou transitoire, le premier problème qui est accusé est lié aux rapports sexuels. La condition de relaxation empêche en effet la femme, mais aussi son partenaire, d’avoir un rapport sexuel satisfaisant, en raison de la faible friction entre le pénis et le vagin lui-même.

Il n’est d’ailleurs pas rare qu’en présence de laxité vaginale soient associés des cas d’incontinence urinaire. La perte de tonus et de contrôle volontaire des muscles du vagin peut en effet provoquer de petites fuites d’urine suite à des mouvements quotidiens normaux, comme un éternuement ou une toux.

Solutions et remèdes pour traiter la laxité vaginale

Lorsque le syndrome de relaxation vaginale s’avère être un problème non transitoire, les dégradations de la qualité de vie qu’il entraîne sont considérables, il est donc important d’intervenir pour traiter le problème de manière satisfaisante. Le choix des remèdes contre la laxité vaginale est basé sur le degré de gravité du problème.

Dans les cas moins graves, il suffit de mettre en œuvre des mesures de contrôle simples pour maintenir la situation stable. Dans les cas plus graves, en revanche, il faut recourir à des remèdes plus invasifs, y compris la chirurgie. Les mesures préventives, comme d’habitude, sont fondamentales.

Exercices de Kegel

Les exercices de Kegel peuvent aider les femmes qui veulent tonifier les muscles de leur plancher pelvien et améliorer leur vie sexuelle et, dans une certaine mesure, peuvent également soulager les symptômes associés à une incontinence urinaire d’effort très légère. Les exercices de Kegel consistent à contracter et à relâcher les muscles pubococcygiens de certaines façons et selon certaines séquences.

Une fois que vous avez identifié le muscle responsable de l’interruption du flux d’urine, vous pouvez continuer à l’exercer dans toute autre circonstance et à tout autre moment de la journée, par des répétitions plus ou moins fréquentes et longues, avec des contractions plus intenses ou plus douces, en faisant de courtes pauses entre une contraction et l’autre.

Crème astringente

Il existe sur le marché des crèmes astringentes qui agissent sur les muscles de la partie initiale du vagin, en intensifiant sa sensibilité et en augmentant le plaisir des deux partenaires, grâce à l’obtention du bon niveau de contact au moment du rapport. Les produits astringents vaginaux sont créés avec des ingrédients tels que l’acide hyaluronique, l’alun de potassium, le ginko et d’autres ingrédients plus ou moins naturels utiles pour redonner de la turgescence aux parties intimes.

Laser

On entend de plus en plus souvent parler de rajeunissement vaginal, une procédure qui vise, entre autres, à remodeler la structure vaginale à l’aide d’un laser à diode de dernière génération contrôlé par un ordinateur. Le laser est un outil de coupe très précis qui minimise la perte de sang et la douleur, coupe et cautérise en même temps et raccourcit le temps de guérison.

Il est utilisé pour ouvrir la muqueuse vaginale et accéder aux muscles et aux tissus de soutien des parties inférieure et supérieure du vagin, où l’excès de muqueuse est éliminé. Les tissus sont ensuite réunis avec du matériel de suture résorbable, ce qui renforce les muscles et améliore leur tonicité.