La plastie des fesses

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

Les fesses sont un élément important de l’esthétique de la silhouette aussi bien pour la femme que pour l’homme. Elles constituent par ailleurs un point majeur de l’attraction sexuelle. Elles occupent ainsi une place importante dans le concept de beauté pour la plupart des cultures et des groupes ethniques. De plus, les fesses d’aujourd’hui s’exposent de plus en plus. Au sein des médias, lors des séances de gymnastique, sur la plage dans des maillots de bain parfois réduits à leur plus simple expression, sous les vêtements qui les moulent ou qui les dénudent en partie (taille basse).

C’est pourquoi, la chirurgie esthétique s’est intéressée à cette région anatomique depuis plusieurs dizaines d’années, commençant à améliorer les contours de la fesse par la lipoaspiration pour aboutir à des techniques sophistiquées combinées prenant en charge forme et volume.

La forme et le volume de la fesse sont pris en charge par des techniques plus ou moins combinées faisant appel à la lipoaspiration et à la plastie cutanée du sillon pour supprimer les excès et lifter la peau et aux techniques de lipofilling et d’implants prothétiques pour arrondir la fesse et lui redonner l’attraction qu’elle suscite.

La base de la compréhension des indications et des techniques chirurgicales à utiliser est une bonne connaissance anatomique. Anatomie descriptive, mais aussi anatomie artistique des proportions, des repères se projetant sur la peau, anatomo-physiologie du vieillissement de la fesse.

plastie fesses

Comment évolue la fesse de la femme au cours du temps ?

En vieillissant, la fesse diminue en largeur et le sillon sous-fessier s’allonge latéralement et inférieurement . La prise de poids provoque l’effet inverse : élargissement de la région fessière et raccourcissement du sillon. Ces éléments doivent rester à l’esprit quand on envisage un “rajeunissement” ou une amélioration de l’esthétique de la fesse.

La morphologie de la fesse féminine varie à quatre moments de la vie : prépuberté, puberté, post-puberté et ménopause-postménopause. Ainsi les effets de l’âge, du poids, de la taille et du BMI sur la région fessière ne sont pas les mêmes selon ces différentes périodes. Les âges qui nous intéressent sont ceux de la post-puberté et de la péri-ménopause : au moment de la puberté, la fesse se développe dans toutes les directions. Ensuite, le poids influence la forme de la fesse plus que l’âge. La prise de poids chez l’adulte favorise l’affaissement de la fesse. Cela provoque la migration du sillon sous-fessier en bas et en dehors et l’allongement du sillon inter-fessier. L’amaigrissement secondaire associé au relâchement cutané lié à l’âge favorisera la ptôse cutanée et la perte de volume du segment supéro-latéral.