Home / Chirurgie esthétique en Tunisie / La plastie abdominale, le déroulement
12 décembre, 2015

La plastie abdominale, le déroulement

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

L’objectif d’une plastie abdominale est de traiter les problèmes relatifs à la paroi abdominale, de remettre en tension les muscles, la peau et d’enlever les excès graisseux localisés grâce à la lipo-aspiration afin de retrouver une silhouette naturelle.

plastie abdominale

L’incision est généralement horizontale dans la partie juste au-dessus du pubis, le plus bas possible et remonte légèrement latéralement. Sa forme dépend du type morphologique de l’abdomen. Selon la technique utilisée, le décollement cutané concerne l’ensemble de la paroi abdominale ou seulement une partie. La cicatrice finale prendra son allure définitive au bout de douze à dix huit mois.

La durée d’hospitalisation oscille autours de deux, trois jours, selon l’importance de l’intervention et de la technique utilisée.

Quel type d’anesthésie pour la plastie abdominale  ?

La plastie abdominale se déroule le plus souvent sous anesthésie loco-régionale type rachi-anesthésie ou péri-durale (comme pour un accouchement) avec sédation associée, permettant un très bon contrôle de la douleur post-opératoire, parfois sous anesthésie générale.

Cas du bodylift :

Il s’agit d’une intervention pratiquée pour traiter la région du bassin de façon circulaire, le plus souvent après amaigrissement majeur. Elle traite le ventre par plastie abdominale, mais la cicatrice est circulaire et l’intervention remet aussi en tension les hanches, corrige et regalbe les fesses, redonne la cambrure du dos. Le résultat est souvent spectaculaire pour cette intervention plus lourde, nécessitant environ 5 jours d’hospitalisation.

Les suites opératoires d’une plastie abdominale :

La douleur est gérée par des analgésiques et il est nécessaire de respecter une période de repos total d’environ dix jours. Le port d’une gaine compressive est obligatoire pendant six semaines.

Les incidents et complications :

  • On retrouve tous les risques liés à une intervention chirurgicale.
  • Un hématome peut apparaître. L’infection est extrêmement rare.
  • Des difficultés de cicatrisation peuvent survenir notamment sur des peaux déjà traumatisées (type vergeture).
    Quand à la nécrose cutanée, elle peut aussi survenir, notamment chez les sujets tabagiques.