Homechirurgie esthetique visage Chirurgie plastique : Les imprimantes 3D de plus en plus utilisées pour remodeler le visage

Chirurgie plastique : Les imprimantes 3D de plus en plus utilisées pour remodeler le visage

Posted in : chirurgie esthetique visage on by : Espoir clinique

L’impression 3D est l’une des inventions les plus excitantes de cette dernière décennie. Plutôt accessible, facile à maîtriser et bénéficiant d’un coût réduit, cette technologie se développe à une vitesse grand V. Ses applications dans le secteur médical sont nombreuses, notamment dans la chirurgie plastique et réparatrice.

Chirurgie esthétique du visage : la modélisation 3D utilisée en consultation préopératoire

Certaines imprimantes 3D sont capables de concevoir un visage grandeur nature. Ces modèles sont particulièrement appréciés par les chirurgiens plastiques qui en disposent. Ils permettent de rassurer le patient sur le résultat, et de mieux comprendre ses attentes concernant l’intervention. En effet, certaines spécificités morphologiques sont difficiles à cerner sur les photographies. De plus, dans la salle opératoire, le modèle 3D peut servir de référence au chirurgien pendant l’intervention.

impression 3D chirurgie plastique

nez imprimés en 3D

Remodeler le nez grâce aux implants 3D

Grâce à l’impression 3D, il est devenu possible de concevoir des implants pour remodeler le nez à petit prix. Ce type d’implants peut remplacer les prothèses traditionnelles, trop souvent exposées au risque de rejet. En effet, les imprimantes 3D les plus performantes peuvent façonner un implant adapté au patient… en 15 minutes chrono ! Seul bémol, cette technologie est encore peu répandue dans les cliniques. Mais la donne devrait bientôt changer…

L’implant 3D pour reconstruire le visage

Stephen Power doit sa nouvelle vie à une imprimante 3D. Et il ne sera certainement pas le dernier patient à en bénéficier. Partiellement défiguré suite à un accident de moto, ce Britannique de 29 ans a retrouvé son visage grâce à un implant imprimé en 3D. Afin de mettre en place ce traitement, l’équipe médicale a imprimé une réplique en 3D de la boite crânienne du patient. Cette reconstruction faciale a été effectuée à l’aide d’un implant en titane, parfaitement adapté au visage de Stephen. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres, car l’impression 3D est de plus en plus utilisée en chirurgie réparatrice.

L’impression 3D facilite les interventions chirurgicales délicates

Une équipe de chirurgiens français a pu opérer un garçon de 6 ans, avec l’aide de l’impression 3D. L’intervention, très complexe, a nécessité une préparation minutieuse qui a pris plus de 12 mois. L’imprimante 3D a permis de reproduire une réplique exacte de la colonne vertébrale du patient, et cette réplique servit de maquette. Placé à l‘intérieur d’un mannequin, le modèle a permis aux chirurgiens de simuler l’opération pour perfectionner le geste opératoire. Cette préparation a été capitale pour la réussite de l’intervention le jour J. Par ailleurs, l’impression 3D peut reproduire différentes parties du corps avec une précision inégalée. Les modèles imprimés (os crânien, mâchoire, cœur, main, genou…) peuvent être greffés directement sur le patient.

Même si elle est encore à ses premiers balbutiements, l’impression 3D ouvre des perspectives intéressantes pour la médecine. A terme, cette technologie devrait se démocratiser et offrir des implants encore plus fiables, personnalisables et peu chers. Pour le plus grand bonheur des patients et des professionnels de la santé.