AccueilChirurgie esthétique en Tunisie Une adolescente Tchèque débourse 1000€ chaque mois pour se transformer en une Barbie humaine

Une adolescente Tchèque débourse 1000€ chaque mois pour se transformer en une Barbie humaine

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : tfinique_espoir1

Depuis leur jeunesse, beaucoup d’enfants nourrissent des ambitions démesurées avant de céder face aux normes sociales et d’abandonner leurs rêves. Ce n’est pas le cas de Gabriela Jirackova. Depuis son enfance, la jeune Tchèque voue une admiration particulière pour les poupées de Mattel. Avec l’âge, cette fascination se mue en obsession, et conduit la jeune femme à entamer une transformation physique pour ressembler à Barbie.

Gabriela-Jirackova-chirurgie-esthetique

Gabriela Jirackova et Barbie : une obsession qui ne date pas d’hier

Dès son jeune âge, Gabriela a un faible pour les poupées. Alors jeune fille, elle consacre la majeure partie de la journée à les entretenir et les collectionne de manière frénétique. Aujourd’hui, dans la maison familiale à Prague, sa chambre abrite encore plus de 300 Barbies qui ont façonné l’idéal esthétique de l’enfant. En grandissant, la jeune blonde emprunte peu à peu tous les codes esthétiques de Barbie. Grâce à l’aide financière de ses parents, l’adolescente dépense 1000€ par mois pour avoir l’apparence d’une poupée. Les procédures cosmétiques qu’elle sollicite incluent de faux cils, un maquillage permanent, des extensions de cheveux et des injections d’acide hyaluronique aux lèvres.

Devenir le sosie de Barbie grâce à la chirurgie esthétique

Une fois qu’elle atteint l’âge adulte, la jeune Tchèque peut laisser libre cours à sa fantaisie. Pour mieux ressembler à sa poupée fétiche, elle commence par effectuer une augmentation mammaire. Le résultat est spectaculaire puisqu’elle gagne 4 tailles de bonnet d’un seul coup. Décidée à aller au bout de son rêve, Gabriela envisage de recourir à une augmentation des fesses et de remplacer ses implants mammaires par des prothèses plus grosses. Cerise sur le gâteau, la jeune femme veut se délester de quatre de ses côtes pour avoir la silhouette affinée de Barbie.

Gabriela entretient sa nouvelle apparence au prix d’une routine astreignante

Afin de préserver son look chèrement acquis, la jeune blonde a adopté un mode de vie particulièrement exigeant. Chaque jour, elle consacre 3h30 devant le miroir pour peaufiner son maquillage. La Barbie humaine est également férue de costumes et passe plusieurs heures à faire du shopping ou à agencer les vêtements qu’elle va porter. Enfin, Gabriela se rend quotidiennement à la salle de sport où elle dépense beaucoup d’énergie… Indispensable pour avoir un tour de taille digne de Barbie.

Les poupées humaines : une tendance qui ne date pas d’hier

Aussi extravagante qu’elle puisse paraître, l’histoire de Gabriela Jirackova n’est pas sans précédent. De son propre aveu, la jeune femme s’est inspirée d’autres « poupées vivantes » aux expériences mitigées. Chef de file attitrée de cette vague de poupées humaines, Nanette Hammond, une américaine de 42 ans, a dépensé plus de 450.000€ en chirurgie esthétique et autres objets personnalisés pour ressembler à Barbie… avant qu’un certain Rodrigo Alves ne lui vole la vedette. Le Brésilien a lui aussi dépensé une fortune pour devenir le parfait sosie de Ken, la poupée masculine de Mattel. Mine de rien, ces poupées humaines vivent leur heure de gloire sur les réseaux sociaux. Autant en profiter, avant que leurs corps n’accusent le coup de la chirurgie abusive.