Accueilchirurgie esthetique mammaire Lifting de seins : corriger la ptôse mammaire pour redonner du galbe à la poitrine

Lifting de seins : corriger la ptôse mammaire pour redonner du galbe à la poitrine

Posted in : chirurgie esthetique mammaire on by : Espoir clinique

L’affaissement des seins peut affecter beaucoup de femmes, notamment après une grossesse, des variations pondérales ou simplement à cause de la vieillesse. Touchant à un symbole de féminité, cette disgrâce peut avoir un mauvais retentissement psychologique et freiner l’épanouissement de celles qui en souffrent. Heureusement, la chirurgie esthétique offre la possibilité de corriger la ptôse mammaire grâce au lifting des seins.

La ptose mammaire : qu’est-ce-que c’est ?

La ptôse mammaire désigne le relâchement de la poitrine qui s’aggrave progressivement avec l’âge. Toutefois, les seins peuvent perdre leur élasticité très tôt (dès l’adolescence) à cause de certains facteurs génétiques. De même, un amaigrissement rapide ou une hypertrophie mammaire peuvent accélérer la chute de la poitrine. La ptôse mammaire se manifeste par des seins tombants et distendus, avec des mamelons pointant vers le sol. La poitrine apparaît alors comme vidée et perd son galbe. Pour corriger cet aspect inesthétique, plusieurs patientes envisagent une chirurgie plastique des seins après leur grossesse ou suite à une importante perte de poids.

Lifting mammaire : les renseignements pratiques

La mastopexie ou lifting mammaire est l’opération de chirurgie esthétique qui corrige la ptôse mammaire. Voici un aperçu rapide de l’intervention :

  • Objectif : enlever l’excès de peau, remonter les aréoles et restaurer le galbe des seins
  • Durée : entre 2 et 3 heures
  • Anesthésie : générale
  • Hospitalisation : 2 jours
  • Arrêt de travail : 8 à 15 jours, reprise des activités sportives possible après 6 semaines
  • Douleurs : légères à modérées, la prise des médicaments prescrits suffit à les calmer
  • Gonflement et ecchymoses : disparaissent généralement au bout d’un mois
  • Cicatrices : dépendent du degré d’affaissement des seins, arrivent à maturité après 12 à 18 mois
  • Risques et complications possibles : infection, phlébite, cicatrices chéloïdes, possibilités d’allaitement compromises…
  • Appréciation du résultat : au moins 6 mois après l’intervention

Chirurgie esthétique des seins : les gestes chirurgicaux qui peuvent s’associer au lifting mammaire

La correction des seins tombants peut être combinée avec une autre intervention esthétique afin de mieux harmoniser la poitrine. Ainsi, le médecin va adapter son approche chirurgicale en fonction du souhait de la patiente et du volume de sa glande mammaire. Trois cas de figures peuvent se présenter :

  • Un volume mammaire normal : dans ce cas, le lifting des seins peut suffire. Le chirurgien retire la peau en excès, repositionne les mamelons et redresse le sein à la bonne hauteur. Plus la ptôse est marquée, et plus la cicatrice sera importante.
  • Une hypoplastie mammaire : si les seins qui tombent sont trop petits, une augmentation mammaire par pose d’implants ou injection de graisse peut être associée à la correction de la ptôse
  • Une hypertrophie mammaire : lorsque la ptôse mammaire est le résultat d’une poitrine trop développée, le chirurgien peut combiner la mastopexie avec une réduction mammaire