AccueilChirurgie esthétique en Tunisie Chirurgie esthétique : chirurgie intime pour homme et femme

Chirurgie esthétique : chirurgie intime pour homme et femme

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

Chez l’homme, comme chez la femme, certains problèmes gynécologiques peuvent donner lieu à une intervention chirurgicale . Mais aujourd’hui, cette discipline ne possède plus uniquement des visées thérapeutiques ou réparatrices, mais des interventions chirurgicales dans une perspective esthétiques et fonctionnelles.

La chirurgie sexuelle chez l’homme

Chez l’homme, la chirurgie intime consiste à allonger ou encore « désenfouir » la verge, à l’épaissir, ainsi qu’à augmenter la taille des testicules.

Allongement du pénis

Dans le cas de l’opération d’allongement du pénis, le ligament suspenseur du pénis est sectionné partiellement pour qu’il y ait peu ou pas de modification de l’angle d’érection. La verge est ainsi « désenfouie » et allongée d’environ 2 à 3 centimètres. Dans le cas de l’opération des testicules, des prothèses sont implantées de manière à augmenter la taille du scrotum tout en veillant à protéger leur fonction.

Épaississement de la verge

Enfin, pour l’épaississement de la verge, le chirurgien réalise une « lipogreffe » ; une transplantation de tissu adipeux. Un prélèvement graisseux est ainsi effectué au niveau de l’abdomen ou de la cuisse, de manière à être replacé au niveau de la verge, entre les corps caverneux et la peau.

Les suites opératoires

Les opérations de chirurgie sexuelle chez l’homme sont peu contraignantes. Les interventions sont rapides, à raison d’une demi-heure à une heure. Peu douloureuses, les opérations se réalisent sous anesthésie générale et nécessitent une ou deux journées d’hospitalisation.

La chirurgie intime chez la femme

En termes de chirurgie sexuelle chez la femme, également appelée « vulvoplastie », il existe différentes interventions, telles que la vaginoplastie et la nymphoplastie.

L’épaississement du vagin

La vaginoplastie permet d’améliorer le calibre vaginal, et ainsi généralement de réduire le diamètre du vagin, trop large chez certaines femmes. Deux méthodes chirurgicales sont utilisées pour réaliser cette intervention : le serrage musculaire et l’épaississement des parois. Généralement, une « lipo-greffe » est réalisée, soit le prélèvement d’un morceau de tissu sur une partie du corps, puis replacé au niveau des parois vaginales.

La nymphoplastie

La nymphoplastie est le terme médical de l’opération de chirurgie consistant à réduire le volume des petites lèvres de la vulve. Fréquente en Asie, cette technique conserve en France une réputation plus ou moins bonne. La vulve présente en effet des parties visibles, comme le mont de Vénus, les grandes lèvres, mais aussi des parties cachées, comme les petites lèvres, également appelées les « nymphes ».

La nymphoplastie vise ainsi à traiter les problèmes d’hypertrophie des petites lèvres. Ce développement excessif de la zone intervient généralement durant la puberté et est accentué par les accouchements. Les jeunes femmes sont gênées sur le plan esthétique mais aussi physique.

L’intervention

L’opération consiste à retirer l’excès cutané et muqueux des petites lèvres. D’une durée de trois quart d’heure en moyenne, cette opération peut se dérouler sous anesthésie locale en position gynécologique. C’est le choix le plus répandu par les patientes aux Etats-Unis alors qu’en France, les patientes préfèrent opter pour l’anesthésie générale. L’opération est réalisée dans la journée et ne nécessite pas de passer une nuit à l’hôpital.

chirurgie sexuelle