AccueilChirurgie esthétique en Tunisie Toxine botulique : mode d’emploi

Toxine botulique : mode d’emploi

Posted in : Chirurgie esthétique en Tunisie on by : Espoir clinique

Si vous envisager de faire des injections de toxine botulique voici quelques éclaircissement à prendre en considération :

Les contre-indications de la toxine botulique :

  • maladies du muscle comme les myasthénies,
  • grossesse et allaitement,
  • mauvais drainage lymphatique au niveau des yeux,
  • chez des personnes ayant souvent les paupières surtout inférieures enflées (poche malaire)

Précautions d’emploi :

Patients sous vitamine E, aspirine ou anti-inflammatoires ; il faudra alors conseiller d’arrêter ces traitements quelques jours avant les injections.

Comment on procède pour les injections de toxine botulique?

L’intervention qui dure moins d’une demi-heure se pratique sans test préalable (allergie exceptionnelle) ni anesthésie. C’est à l’aide d’une très fine aiguille que le médecin injecte la toxine botulique, en trois à six points très précis, dans les muscles concernés.

Résultat : les muscles mis au repos ne permettent plus au front de se plisser. Le visage s’illumine, les sourcils remontent et les rides s’atténuent ! L’effet n’est pas obtenu immédiatement mais au bout de trois à quatre jours. Cependant, il peut être incomplet ou pas symétrique.

C’est pourquoi une séance de retouche est nécessaire, une à trois semaines au plus tard après la première injection.

L’effet du traitement dure trois à quatre mois puis régresse progressivement pour disparaître au bout de six mois.

Rythme des séances

Le caractère réversible de ces injections, rassurant pour les personnes anxieuses, impose la répétition du traitement trois fois dans l’année la première année. Ensuite, on espace davantage les séances car le muscle traité perd peu à peu l’habitude de se contracter exagérément et la correction des rides devient plus durable.

A quel âge peut-on commencer le traitement à la toxine botulique ?

Il n y a pas d’âge pour ce traitement ! En effet, la contraction exagérée des muscles du front, ainsi que les rides qui en découlent, sont, la plupart du temps, génétiques. Plus on traite tôt ces muscles, plus on diminue leur pouvoir de contractilité et moins on a de rides. On peut donc parler d’action préventive de la toxine botulique.

Suites des injections de toxine botulique

Les effets secondaires sont mineurs et transitoires : ecchymoses, rougeurs, sensation de lourdeur aux points d’injection. Dans de rares cas, de légers maux de tête apparaissent après la première séance et durent un maximum de deux jours. Inversement, il arrive que certains migraineux soient soulagés après une injection de toxine botulique!

Précautions

Après une injection de toxine botulique, il ne faut ni masser ni toucher la zone traitée. Il faut aussi éviter de s’allonger et de s’endormir (attendre trois à cinq heures après le traitement) car on risque de déplacer le produit.

injections de toxine botulique